vous avez dit « Justice »?

Reportage dans la province de Kunduz, dans le Nord de l’Afghanistan, une zone considérée encore tout récemment calme, mais où les Allemands ont perdu deux soldats le 20 Octobre dans une attaque suicide. Sur place, on se rend compte que la population porte de moins en moins le gouvernement afghan dans son coeur. Illustration avec le fonctionnement de la Justice.

Pendant la guerre, Mohamed Amin et HAji Ahmad Khan son père ont quitté l’Afghanistan. A leur retour, ils ont eu la surprise de découvrir sur la propriété familiale, des maisons en construction. Ils sont en procès aujourd’hui pour récupérer leurs terres mais la Justice ne leur donne pas raison.

justice-6.1224939042.jpg

Haji Ahmad Khan: J’ai cet acte de propriété. Vous voyez le timbre officiel de la Cour Suprême. Et le chef de la Cour Suprême, je l’ai appelé et je lui ai demandé pourquoi il ne donnait pas son verdict. Et le juge m’a dit qu’il avait été menacé. On lui a dit que s’il passait ce jugement, ça ne serait pas bon pour lui.

Des propos inquiétants qui témoignent de l’état du système judiciaire afghan. Direction la Cour de Justice de Kunduz. Ici, on reçoit plusieurs centaines de personnes par jour.

justice-3.1224939233.jpg

La majorité des litiges concerne des propriétés, des terrains, des accès à l’eau pour irriguer les champs. Après 30 ans de guerre, les documents légaux se font rares et il est difficile de dire qui possède quoi. Conséquence : les vols se sont multipliés.

justice-5.1224939089.jpg

 

Mohamad Nahim: un grand nombre de terres a été pris à la population par des gens puissants et c’est pourquoi il y a tant de conflits, de dossiers qui ne sont jamais résolus. Quand une personne influente est d’un côté d’un cas, le bénéfice décline toujours vers ce côté. Et s’il y a un cas avec des documents légaux, si le juge ne peut rien faire, il font juste traîner le dossier.

L’inefficacité de la Justice n’est clairement pas le seul problème. La corruption aussi : les hommes qui ont de l’autorité, du pouvoir ou de l’argent passent au-dessus des lois. Morad Ali, le chef de la Cour de Justice est d’ailleurs le premier à le reconnaître.

 

justice-4.1224939112.jpg

 

Vous n’avez pas entendu l’autre jour ? Un fils de parlementaire a commis un viol… Mais il est en liberté parce que c’est le fils d’un Parlementaire. Et les seigneurs de guerre aussi, dans leurs zones, ont beaucoup de pouvoir. En fait, ils font ce qu’ils veulent…

 

La première cause de violence en Afghanistan n’est pas le conflit entre forces gouvernementales, étrangères et insurgés Taliban. Ce sont les disputes locales qui tournent souvent au drame. Une mère de famille a accepter de témoigner mais pour sa sécurité et celle de ses proches, aucun lieu ne doit être reconnaissable, aucun visage filmé. L’anonymat le plus complet.justice-2.1224941031.jpg

Ils ont attaché les jambes et les bras de mon mari, l’ont enfermé dans la salle de bain et on bloqué la porte. Un des hommes est ensuite monté à l’étage et les autres sont allés vers ma fille. Ils sont allés vers elle et ont fait leur travail. Je l’entendais crier et pleurer.

La mère n’arrive pas à dire le mot : viol. Le viol de sa fille de 8 ans, qui est assise à ses côtés dans la pièce. Deux semaines plus tard, les coupables sont connus mais ils sont en liberté.

L’un d’eux s’est échappé du bureau du procureur et l’autre blessé par la police s’est enfui de l’hôpital. Ces personnes se sont enfuies… Enfuies ! Et qui est en train de les chercher ? Personne…

 

L’Afghanistan est classé parmi les dix pays les plus corrompus au monde…

A la prison de Kunduz, on patiente. Les quelque 400 personnes en détention ici attendent la visite d’un avocat, une date de procès, un verdict. Souvent depuis plus d’un an. Dans l’aile réservée aux femmes, Narges vit avec deux de ses sept enfants. Elle y a été enfermée il y a 6 mois.

 

justice-1.1224939369.jpg

 

Narges, prisonnière. Prison de Kunduz: je suis en prison parce que je n’ai pas d’argent. Je n’avais pas d’argent pour payer le procureur et le gouvernement et me voilà en prison. C’est l’argent qui compte. Quand vous avez l’argent, c’est bon, vous allez gagner sur tous les terrains. Mais sans argent, vous vous couchez.

Quand on demande à Abdul Kaim, le directeur de la prison, si des innocents peuvent être enfermé ici, sa réponse est explicite:

rien n’est très clair pour nous. Vous connaissez le pays : il y a eu 30 ans de guerre et beaucoup de rivalités entre factions et entre tribus. Et ce genre d’histoires est évidemment probable. Mais ce n’est pas notre travail, à nous, d’aller enquêter sur la situation des prisonniers.

 

Corruption, chantages, crimes impunis… Les obstacles à la reconstruction de l’Afghanistan semblent démesurés. Face aux défaillance du système judiciaire, une question se pose aujourd’hui : les autorités afghanes se donnent-elles vraiment les moyens de faire appliquer les lois ?

Une réflexion sur “vous avez dit « Justice »?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s